Faut-il en finir avec “l’achat de fans” sur Facebook ?

Le cas typique: vous êtes fier de votre nouvelle activité, et donc vous lancez votre page Facebook et commencez à attendre les « fans ». Qui vit en Tunisie sait que Facebook, encore plus qu’ailleurs, occupe une place sans commune mesure sur le marché. Pour un certain nombre de raisons, une grande partie des internautes tunisiens associent tout simplement internet à Facebook. Ils utilisent très peu d’applications et font peu de recherches Google. Ils ont aussi tendance à tout chercher directement sur Facebook, y compris quand des outils dédiés existent.

Bref, vous lancez votre page Facebook.

C’est logique, ça ne peut que marcher…

Pourtant, très rapidement, vous découvrez que…

Votre communauté proche ne suffit pas à porter le succès de votre page fan.

D’abord, disons le clairement, et Facebook ne s’en est pas caché en mettant à jour ses algorithmes en 2018: la portée organique de votre page, c’est à dire le nombre de vues que vont réaliser vos posts sans publicité, est désormais proportionnelle aux campagnes payées que vous réalisez. Ça fait contresens? Oui, clairement, mais Facebook est Facebook, et vous ne pouvez pas changer son fonctionnement.

Quoi faire, alors?

On le constate chaque jour, la plupart des entreprises qui arrivent à ce constat décident de mettre en place une campagne massive de likes sur leur page fan.

C’est logique, ça ne peut que marcher…

Sauf qu’en fait: non, ça ne marche pas vraiment: avoir 30.000 fans et obtenir 2 likes sur un post n’est pas valorisant pour votre marque. Tout le monde voit le pot aux roses !

Alors, faut-il en finir avec “l’achat de fans” sur Facebook ?

Des simples fans sur facebook à une vraie communauté

D’abord, un constat s’impose: certaines pages fonctionnent très bien! Qu’elles achètent de la pub Facebook ou pas, d’ailleurs. C’est tout l’enjeu du community growth et du content marketing. Pour faire simple, ces pages ont réussi à créer une communauté autour de leur marque. Parce qu’elles sont spéciales, elles déclenchent naturellement de l’attachement auprès de leur audience (voir aussi notre page Love Branding). Et ses membres en deviennent peu à peu des ambassadeurs. Par ailleurs, si vous vous penchez sur les posts de ces pages, vous comprendrez qu’elles proposent un contenu qui va de paire avec l’idée de marque développée plus haut.

Si vous voulez vous démarquer, vous devez proposer un contenu qui vous est propre, reflète le positionnement de votre marque, et surtout délivre de la valeur.

Cette donnée change tout, et permet en partie de répondre à la question posée ici: la publicité ne devrait jamais être le coeur de votre activité marketing. En réalité, si vous produisez un contenu de qualité, unique, et fidèle à ce que vous êtes, le pousser dans les ads peut grandement contribuer à développer votre communauté et démultiplier l’engagement de celle-ci. A contrario, pour le dire simplement, si vous n’avez rien à dire, sponsoriser vos posts ou votre page reviendra à sponsoriser du vent.

Toujours plus de fans sur Facebook, une fatalité en Tunisie?

Maintenant, ajustons le propos au marché tunisien. Celui-ci pose un certain nombre de contraintes:

  • D’abord sa taille: avec 13 millions d’individus, vous partez d’emblée sur une cible restreinte. Par ailleurs, la nature de votre activité peut vous amener à vous adresser à un ou quelques segments de cette population. Votre audience potentielle se réduit alors comme peau de chagrin.
  • Ensuite, les modes de paiement. Le dinar tunisien n’est pas convertible, et vous devez parfois user de stratagèmes pour trouver quelqu’un qui vous permettra d’utiliser son compte en devises pour générer vos campagnes. Les innovations récentes comme la carte technologique ou le Startup Act ne sont pas suffisantes pour accompagner les besoins de développement digital du marché (lire l’excellent article de Rock The Net à ce sujet: Tunisia is shooting down digital growth).

Quelques conclusions utiles

  • Ne pas gâcher votre audience, car sa taille la rend précieuse.
  • Investir en dinars dans la valeur de votre contenu, et pas seulement en dollars dans une publicité inutile. La Tunisie regorge de talents pour vous aider à mettre en place votre stratégie de contenu: rédacteurs, graphistes, monteurs vidéos, community managers (etc)

Last but not least: il ne faut que quelques clics pour générer une publicité Facebook. Mais établir un ciblage pertinent et optimiser une campagne est un autre métier. Ne survolez pas ce sujet, il est stratégique et peut changer la donne.

 

Vous attendez encore une réponse à la question: faut-il en finir avec “l’achat de fans” sur Facebook en Tunisie?

Nous considérons que la première nécessité est de produire un contenu de qualité. Celui-ci doit s’ancrer dans une stratégie de communication globale. La publicité n’est qu’un boost de la valeur que vous délivrez par ailleurs. Investissez dans les likes si vous êtes convaincus que vos futurs membres auront un intérêt pour votre marque et la valeur qu’elle génère pour sa communauté.

 

Et finissons-en avec ces pages surdimensionnées que personne ne suit.