Community management en Tunisie: nos conseils !

Tout d’abord, précisons une chose: le terme Community Management en Tunisie, est employé la plupart du temps pour désigner l’animation de réseaux sociaux. Pourtant, sous un angle professionnel, il désigne souvent la modération des commentaires et messages liés à un réseau social.

Dans cet article, Epikur globalement de l’animation des pages. Plutôt que de gestion de communautés, nous devrions donc parler de stratégie de contenu… 🙂

Fermons la parenthèse et passons aux choses sérieuses !

***

Si vous dirigez ou représentez une entreprise, vous ne vous posez probablement pas la question de l’utilité d’animer des réseaux sociaux. A quelques exceptions près, toutes les entreprises tunisiennes considèrent le community management comme inévitable.

Rappelons rapidement ses objectifs:

  • Faire connaître sa marque
  • Positionner sa marque (c’est très différent, nous y reviendrons)
  • Capter des leads et donc de nouveaux clients
  • Animer une communauté
  • Créer des interactions avec ces communautés
  • Ou tout simplement, être trouvable, donc exister

Faisons simple: bien qu’ inévitable, le community management est souvent un fardeau. D’abord, tout le monde n’aime pas le faire: ça prend du temps, ça demande de l’investissement et de la continuité, mais surtout, c’est un métier.

1) Le community management n’est qu’une composante de votre stratégie globale.

Vos réseaux sociaux ne sont qu’une partie de votre stratégie marketing, et doivent répondre à certains objectifs.

Ne vous lancez pas sans avoir au préalable une vision plus globale des objectifs de votre entreprise, notamment en matière de communication.

 

2) Le community management commence par les chiffres

Facebook parait inévitable, mais suivant le secteur ou le métier dans lequel vous évoluez, Instagram, LinkedIn, Twitter ou encore Pinterest peuvent s’avérer très importants. Si Facebook et Instagram permettent incontestablement de trouver les plus fortes audiences, et donc les clics les moins chers si vous envisagez la publicité, LinkedIn n’en reste pas moins imbattable pour la génération de leads en BtoB (le réseau revendiquait 80% des leads BtoB émanant de réseaux sociaux en 2018 !). De même, si Twitter est encore un nain en Tunisie, avec à peine 10.000 comptes existants dont probablement une grande partie tout simplement inactifs, cette plateforme attire souvent les profils les plus influents et adeptes d’information avérée.

Il vous faudra donc vous demander à qui vous voulez parler, et ou se trouve votre audience. Dans certains cas, envisagez de cumuler les réseaux sociaux, mais attention: des audiences différentes méritent des traitements d’informations différents…

 

3) Définissez ensuite des caps, et des objectifs

On les nommera souvent KPI dans le marketing. A défaut de vous apporter du chiffre d’affaire direct, vos réseaux sociaux sont des carrefours d’échange et de trafic indispensables. En tant que tels, vous devez pouvoir mesurer vos gains en terme de trafic. Et tout cela n’est pas envisageable sans fixer des objectifs au préalable (nombre de fans, clics, trafic généré sur votre site web, taux de rebond de ce trafic etc). C’est un des secrets les mieux gardés pour réussir votre community management en Tunisie.

 

4) Le reste passe par la connaissance des outils

Par exemple, Youtube regorge de chaînes qui vous permettent de vous former constamment aux évolutions des réseaux sociaux, comme Dan Noel parmi tant d’autres. Et surtout, ne négligez pas l’huile de coude: au risque de nous répéter – mais au moins on vous aura prévenus: le community management demande énormément de temps et d’assiduité !

 

5) Trouvez une ligne de communication personnelle et cohérente

Eh oui! Quoi que vous choisissiez de faire, trouvez une ligne de communication qui vous soit propre. Par exemple, notre partenaire Felfel, spécialisé dans le community management en Tunisie, a d’abord travaillé une cible très précise: la restauration et l’événementiel: c’est que ses fondateurs viennent de ces métiers et partaient avec un capital de connaissances crucial sur les spécificités de ce domaine. Aujourd’hui, l’agence a su se diversifier en gardant toujours pour leitmotiv de trouver un ton adéquat à l’entreprise communicante ainsi qu’à la cible qu’elle adresse. Si vous choisissez d’internaliser votre communication digitale, n’oubliez pas d’être unique.

Vous savez ce qu’on dit: soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris.

Ou bien consultez-nous, on est là pour ça !